5 raisons d’opter pour le rasage traditionnel !

5 raisons d’opter pour le rasage traditionnel !

Le rasage traditionnel… Oui, mais pourquoi changer notre façon de faire ?

On entend de plus en plus parler de cette pratique qui revient au goût du jour, et les raisons sont multiples… Pourquoi tant d’engouement ? Comment fait-on ? Quelles économies fait-on ? Voyons tout ça en détail dans les lignes ci-dessous… Attention… vous n’aurez plus envie de revenir en arrière quand vous aurez testé…

La pogonotomie, c’est de l’art et du plaisir.

Barbershop à Prague

Petite précision toutefois, nous ne remonterons pas jusqu’à la toute première méthode pour raccourcir sa barbe, qui consistait à y mettre le feu de manière contrôlée, ni du coquillage qui fût l’ancêtre du rasoir…

Cet article parlera donc de coupe-chou (ou rasoir droit) et de rasoir de sécurité, c’est d’actualité !


1. Le plaisir de prendre soin de soi

Quand vous aurez goûté au plaisir du rasage traditionnel, vous n’aurez probablement pas envie de revenir à la bombe de gel ni au rasoir en plastique… Sachez-le avant de continuer à lire ces quelques lignes…

  • La préparation de la peau à l’eau chaude: L’eau chaude sur le visage pour assouplir le poil, voir même la serviette chaude comme chez le barbier… Un vrai moment de détente.
mousse à raser
  • L’application de la mousse au blaireau… Un plaisir en comparaison à la mousse en bombe (chimique) qu’on applique à la main

Le savon à raser est plus sain, plus agréable, plus économique et l’odeur ravira votre membrane olfactive… !

Mais au delà du plaisir, le savon à raser traditionnel, quand il est bien choisi, affiche peu d’ingrédients en comparaison avec les bombes de mousse ou de gel à raser, dans lesquelles il y a en plus, du gaz.

Les barbiers ont coutume de dire: « Une barbe bien savonnée est à moitié rasée »

L’importance d’une bonne mousse sur le visage est capitale afin obtenir un bon rasage et pour qu’il soit agréable.

Cela passe par:

  1. le choix d’un bon savon à raser
  2. la bonne préparation du blaireau
  3. un bon remplissage de ce dernier
  4. un bon montage de la mousse (au bol ou directement au visage.) Pour ma part, je préfère directement sur le visage, car la mousse est encore chaude.

Concernant le savon, vous en trouverez en grandes surfaces, à petit prix. Ils ne font cependant par l’unanimité auprès des adeptes du rasage classique car la mousse obtenue n’est pas terrible et l’odeur est… discutable.

Vous trouverez, sur internet principalement, pléthore de modèles des plus classiques aux plus étonnants. Les savons les plus connus et appréciés tels que Martin de Candre et Le père Lucien sont des valeurs sûres. On peut citer entre autres les marques comme Razorock, Taylor of Old Bond Street, Extro, Saponifico Varesino, Panacrema, Catties bubbles ou encore Tabac qui sont également plébiscités par les adeptes du rasage à l’ancienne.

J’ai actuellement un Martin de Candre, un Razorock Barbershop, un Taylor of Old Bond Street et un Le père Lucien, c’est un réel plaisir de les utiliser… Les odeurs sont incroyables et vous font voyager dans le temps lors de votre rasage, de véritables madeleines de Proust…

Les Proraso sont de bons savons également pour un prix très abordable.

De plus, la mousse obtenue est d’une qualité vraiment exceptionnelle !

C’est simple, la mousse à raser en bombe… vous ne l’utiliserez plus jamais après avoir testé de tels savons.

Petit + non négligeable, la durée de vie est de plus d’un an. Et ce, si vous utilisez un seul d’entre eux à chaque rasage… Vous aurez rapidement fait le calcul en vérifiant le prix au cours de cet article.

Petit conseil important: Après chaque utilisation du savon, rincez l’excédent à l’eau froide et ne refermez pas le couvercle avant 2 jours afin qu’il sèche. Pour ma part, je ne referme jamais la boite… Je laisse le couvercle posé de travers. Plus il est sec, plus longtemps il durera.


2. C’est écolo ET économique !

écolo
  • Pas de gaz sous pression
  • Un savon à raser = un an d’utilisation minimum (contre quelques semaines pour une bombe de mousse)
  • Une liste restreinte d’ingrédients dans le savon
  • Un rasoir de sécurité ou un coupe-chou ne se jette pas, il dure toute la vie.
  • Les lames sont en métal et c’est tout. Pas de plastiques divers ni de lotions chimiques comme sur les multi lames…

3. Le style !!

coupe-chou et rasoir de sécurité

Ce sont des objets magnifiques !

Ça a quand même plus de gueule de se raser avec un rasoir de sécurité ou un coupe-chou qu’avec les multi-lames en plastique que l’on trouve en grandes surfaces… !

Petit bonus, les femmes adorent ! Voir son homme prendre soin de lui de manière virile et ancestrale, ça fait son petit effet…

Messieurs, laissez parler la testostérone !

Pour agrémenter ce moment, je mets parfois de la musique de circonstance.

Voici un exemple de son que j’aime écouter en me rasant. A vous de trouver celui qui bercera vos oreilles pendant que votre peau se verra alléger de ses poils, au doux bruit de la lame qui fend la mousse… Indescriptible !


4. Le rasage est bien meilleur !

Une fois le geste maîtrisé, le rasage est de qualité. Oubliez les irritations des lames bien chères payées pour la qualité apportée…

Fini également les bandelettes de produit pour adoucir le rasage situées au dessus des multi-lames… (Qui au passage, sont de vrais nids à bactéries.)

Avec le rasoir classique, c’est du métal uniquement… le savon à raser s’occupe de la glisse. C’est tout. (Enfin, il y aussi ces odeurs très agréables de savons d’antan… ça ne gâche rien, disons-le nous…)

Vous serez rasés de plus près et votre peau sera moins irritée…

peau de bébé

Le BBS, ça vous parle… ? « Baby Butt Shave » en anglais. Traduisez: « Rasage cul de bébé ». C’est tout doux quoi, nickel ! Le seul risque est de vous faire sauter dessus à la sortie de la salle de bain, mais cela ne nous…

La qualité du rasage n’est pas seulement liée au fait que le matériel soit de qualité, mais également au geste. L’utilisation de ces rasoirs d’autrefois nous fait adopter la technique idoine. Le plaisir et la fierté sont au rendez-vous.

La préparation de la peau

L’application de la mousse ne sert pas qu’à glisser mais également à mettre le poil dans les meilleures conditions pour être coupé.

Cela passe par:

  • La préparation d’une bonne mousse
  • Le mouillage du visage à l’eau chaude
  • L’application du savon au blaireau, en prenant soin de bien masser la peau et d’appliquer un beau revêtement de mousse.

Les différents sens de passage du rasoir

Au nombre de deux ou trois en fonction du temps disponible.

sens du poil

La première passe se fait dans le sens du poil. Même si dans l’ensemble, le sens est à peu près le même pour tous, nous sommes différents et ce sera l’occasion de mieux vous connaître en étudiant votre implantation. Vos futurs rasages vont donner des résultats que vous ne soupçonnez pas…

travers du poil

La passe intermédiaire n’est pas pratiquée par tout le monde, mais si c’est le cas, elle s’effectue en travers du poil. A savoir, de l’oreille vers la bouche. J’aime la faire car le résultat est meilleur et ça fait durer le plaisir.

rebrousse-poil

La dernière passe quant à elle, se fait à rebrousse poil, c’est elle qui vous rendra rasé de très près !

Après le rasage…

Dans la plupart des vidéos et articles, vous observerez l’utilisation de la pierre d’alun et de l’après rasage.

Mon avis va être controversé mais j’assume.

Concernant la pierre d’alun, qui a des propriétés astringentes qu’on ne peut pas lui enlever… je ne l’utilise pas et la déconseille. Le mot « alun » désigne « l’alunite », qui est une espèce minérale composée de sulfate hydraté d’aluminium et de potassium. On connait ses dangers lors de l’absorption par le corps… D’autant plus sur une peau qui vient d’être rasée et qui est donc vulnérable. Oui ça resserre les pores… mais avec de l’alu en « cadeau ».

pierre d’alun

Je tiens donc le même discours concernant l’after shave (après rasage), qui fait bien le boulot et qui en prime sent très bon, je le reconnais. Je l’ai parfois utilisé pour le plaisir, mais là encore, l’alcool (il n’en contiennent pas tous), et les produits sont directement absorbés par la peau. Cela dit, je comprends parfaitement les utilisateurs car c’est plutôt agréable pour finir un rasage sur une note de fraîcheur ou encore sur un parfum un peu plus musqué.

Pour ma part c’est: Eau la plus fraîche possible sur le visage. Ça resserre les pores également et ça fait du bien.

eau fraîche

5. La variété des plaisirs !

Il y a en effet un côté vraiment sympa de prendre soin de soi en reproduisant les gestes ancestraux avec du matériel de qualité…

Se raser avec le dernier 9 lames acheté en grande surface, ou opter pour un de ces petits bijoux qui respirent le solide… J’ai fait mon choix.

Oui c’est devenu un rituel et ça me prend un bon quart d’heure, vingt minutes… Oui c’était plus rapide avec la bombe de mousse et le 13 lames… Mais là encore… mon choix est fait.

La satisfaction… de varier les plaisirs… ! Différents rasoirs, différentes lames, différents savons, différents blaireaux… C’est selon l’humeur et ça redonne de l’intérêt pour le rasage qui peut être, est devenu une corvée pour vous.

Panoplie de rasoirs, blaireaux et savons à raser.

La grande variété de produits disponibles vous permettra de changer de sensations, d’odeurs à votre guise. Alors faites-vous offrir ce savon dont vous entendez parler dans les vidéos de rasage depuis un moment, testez cette nouvelle lame que vous n’avez pas encore présentée à vos joues, affinez votre geste avec ce magnifique rasoir que vous êtes fier de montrer à votre entourage. Le terrain de jeu est infini !


Mais alors, coupe chou ou rasoir de sécurité… ?

Là, c’est selon…

Le coupe-chou

Coupe-chou, blaireau et cuir d’affilage.

(Ou « rasoir droit », « rasoir sabre », « CC »…appelez-le comme vous aimez)

Il y a quelques années, après avoir regardé beaucoup de vidéos sur le sujet, je me suis acheté un coupe-chou, un cuir d’affilage, un savon à raser et un blaireau.

J’y ai mis du coeur, mais après plusieurs bonnes coupures et par manque de temps, j’ai laissé tomber. Par contre, je ne suis jamais repassé à la bombe à raser… le plaisir de se mousser le visage au blaireau avec un savon à raser de qualité… c’est incomparable !

Avec un peu de recul, je me dis que j’avais un doute sur l’affilage de mon coupe-chou même si je l’ai passé au cuir de longues minutes au total. Toujours une cinquantaine de passes minimum avant chaque rasage.

Dans le doute sur l’affilage, faites-le préparer. Chose pas si évidente que ça de trouver la bonne personne, car un rasoir de qualité… on n’a pas envie de le confier à n’importe qui. Vous trouverez cependant des passionnés qui le font très bien (et qui ont l’équipement surtout). Faites un tour sur le forum du « CCC » (Coupe Chou Club)… une mine d’informations distillées par des passionnés/experts du rasage traditionnel.

http://coupechouclub.1fr1.net/

coupe chou club

On différencie l’affûtage de l’affilage. L’affûtage, vous connaissez, c’est à peu près le même principe que pour les couteaux mais en plus spécifique, avec différentes pierres dédiées, successives. L’affilage, quant à lui, désigne la dernière étape qui permet de donner au rasoir son « fil » et qui autorise le rasage. Sans ça, n’y pensez pas… Une vraie boucherie…

A savoir que le coupe-chou est plus cher que le rasoir de sécurité à l’achat. Cela est dû au fait que la fabrication demande un plus grand savoir faire, et n’est pas automatisée. Par la suite, vous n’aurez pas à acheter de lames, mais vous aurez à l’entretenir.

Origine

L’origine du surnom « coupe-chou » est quant à elle un peu floue, mais il semblerait qu’elle vienne du sabre court utilisé autrefois dans l’infanterie.

On pourrait l’associer au fait que l’on désigne par le mot « chou » la tête humaine et que dans des temps révolus (ou presque), le sabre servait à la trancher…

Attention à la manipulation du coupe-chou… Ça tranche sévère ! Ce n’est pas à mettre dans toutes les mains.

Petit conseil: Gardez-le toujours hors de portée des enfants bien évidement, mais aussi stockez-le hors de la salle de bain. C’est pourtant le lieu où l’utiliser… En effet… Mais l’atmosphère humide ne fait pas bon ménage avec le métal et votre coupe-chou trouvera mieux sa place dans un tiroir de la chambre ou du salon.

Afin de comprendre le langage de ceux qui vous donneront des conseils avisés, voici quelques termes à connaitre sur cet objet.

Coupe chou
Nomenclature coupe-chou

L’entretien du coupe-chou

Dernier point concernant le rasoir droit: Pour l’entretenir et l’utiliser, il est nécessaire de vous munir d’un cuir d’affilage.

Cette étape est à faire avant (et/ou après) chaque rasage.

Il existe deux catégories:

La sangle (ou « strop ») et la raquette (paddle). C’est une bande de cuir, sur laquelle on passe le rasoir suivant un geste précis. Le nombre de passages doit être important et on entend souvent parler de 50 aller-retours minimum à chaque session.

Prenez soin de faire des passes en « X » comme sur la vidéo, c’est à dire, faites profiter la totalité de la lame de la surface du cuir. Ce dernier étant plus ou moins large, il vous faudra, lors du déplacement, faire glisser la lame de gauche à droite et inversement pour que l’ensemble de sa largeur soit en contact avec le cuir.

Le rasoir de sécurité

Rasoirs de sûreté, blaireau et lame

C’est, pour moi, LE bon compromis en attendant de maîtriser le coupe-chou ou tout simplement pour se raser de manière traditionnelle et ne plus être soumis à la surenchère des multi-lames.

Notez que l’on peut lire et entendre « rasoir de sécurité » ou « rasoir de sûreté ». Le mot sécurité est plus adapté ici car on parle d’éviter un « accident » (la coupure) et non pas de se protéger d’une menace volontaire de la part d’un tiers. Là est la différence entre « sécurité » et « sûreté ».

Vous verrez aussi l’appellation « DE » pour désigner les rasoirs de sécurité. Ce sont les initiales de « double edge » qui veut dire « lame double » en anglais, en raison de ses deux côtés utilisables.

Les deux côtés sont identiques, cela sert simplement à retourner le rasoir quand il est plein de mousse.

Mon premier (et encore actuel) rasoir de sécurité: Edwin Jagger 89bl

Cliquez sur l’image ci-dessous si vous souhaitez le voir sur Amazon.

Rasoir de sécurité Edwin Jagger bl89

Après m’être renseigné, ce modèle m’a semblé être le plus adapté à un débutant, tout en étant apprécié des initiés… le look à fini de me convaincre.

La prise en main à été très intuitive et dès le premier rasage, le plaisir et le rendu ont été au rendez-vous. La tête est à « peigne fermé », ce qui le classe dans la catégorie des rasoirs « doux » et plus « tolérants ». Le choix de la lame que vous insérerez déterminera l’efficacité/agressivité du rasoir.

Côté lame, difficile de se prononcer car chaque peau est différente et il en est de même pour le poil. Vous trouverez celle qui vous convient le mieux à l’usage.

Entre autres, on peut citer quelques marques reconnues:

  • Feather
  • Dorco (Titan)
  • Rapira (platinum lux)
  • Astra (Platinum, superior stainless)
  • Derby (Premium, Extra)
  • 7 O’clcok (Gilette) (jaune ou verte)

Les pépites…

Coïncidence, le jour où j’ai reçu par la poste le rasoir précédent, mon papa m’offrait celui de mon grand père qui nous à quittés quelques semaines auparavant. Autant dire que celui-ci à une grande valeur affective pour moi.

Rasoir et sa boite d’origine
Rasoir de sécurité

Rasages emprunts d’émotions en perspective… Mon grand père l’avait depuis qu’il était à l’armée. Cela remonte aux années 1940… Dans sa boite d’origine, ce 7 O’clock est tout petit et magnifique !

Etant un modèle à peigne ouvert, il faut cependant le manier avec précaution sur la peau. Le premier rasage à été teinté de petits points de sang, mais c’était dû au fait que je débutais. Côté efficacité, rien n’a redire, j’étais rasé de très près !

Vous trouverez au fil de vos recherches, ou complètement par hasard, des rasoirs anciens et magnifiques, qui vous offriront de la variété dans le rasage.


Inconvénients rasage classique :

  • Ça prend un peu plus de temps. (Environ 15 à 20 minutes)
  • Les fournitures sont souvent à commander sur internet pour avoir le choix des bons produits. Le marché est aujourd’hui axé sur les rasoirs multi-lames et les grandes surfaces ne proposent que peu de produits pour se raser « à l’ancienne ». Le choix est cependant très large sur le net et les délais de livraison sont de nos jours vraiment réduits. Vous trouverez d’excellents produits chez Men Who Care, « Art du barbier », Rasage classique ou encore MenCorner.

15% de réduction sur le site Men Who Care avec le code promo « INSTINCT »

  • S’il fallait trouver un autre inconvénient, sachez qu’au départ, il vous faudra vous habituer au maniement de ces objets, notamment pour les coupe-choux. Ça ne s’improvise pas…

Le rasoir de sécurité quant à lui, sera beaucoup plus permissif et vous donnera d’excellents rasages dès le départ. Attention… ! C’est addictif, vous allez abandonner votre rasoir en plastique à 7 lames… Vous voilà prévenus.


Avantages du rasage classique :

Le prix:

Je vous laisse comparer le prix d’une boite de multi-lames à une boite de lames classiques… Bon allez je vous l’indique: 15 euros pour 4 multi-lames, 2 euros pour 5 lames classiques… Voilà.

Pour ce qui est du savon à raser, même constat. Oui il coûte plus cher à l’achat… mais au vu de sa durée de vie, vous êtes gagnant sur ce point là aussi.

Vous pouvez bien sûr acheter du matériel plus cher si vous en avez envie en fonction de la qualité et du style, mais une bonne base ne coûte pas si cher. (+ de détails sur les tarifs un peu plus loin dans l’article.)

Savons à raser, blaireaux, rasoirs de sécurité et coupes-choux

De plus, pas besoin de racheter un rasoir tous les 5 ou 10 ans… C’est pour la vie. Seuls les consommables sont à renouveler régulièrement et ils vous coûteront bien moins cher que l’utilisation de rasoirs à têtes interchangeables.


Le matériel

Les rasoirs

Edwin Jagger bl89

Quelques classiques:

Le rasoir de sécurité Edwin Jagger bl89: Un peu moins de 30 euros. Très agréable à l’usage, il n’en est pas moins efficace. Je vous le recommande vivement ! C’est celui que j’utilise le plus souvent.

Un rasoir qui a du succès mais qui est parfois critiqué pour sa taille, le Merkur 34C. Il est petit: Selon vos préférences et votre morphologie il fera l’affaire ou non.

Autant recommandé que fuit de part son prix et la maîtrise qu’il requiert, le Merkur futur fait parler de lui. Réglable, imposant, un peu plus onéreux aussi… Il promet des rasages de qualité à ceux qui pourront y accéder.

Cela dit, pour faire vos premiers pas dans la pogonotomie, restez simple et appliqué.

Il en existe un multitude de marques et de références, que vous découvrirez au fil de vos recherches dans le domaine.

Visionnez des vidéos sur le sujet…

J’ai cité ci-dessus quelques-uns des plus populaires, mais faites-vous votre propre avis… Je vous invite à visionner les vidéos sur Youtube. Je cite entre autre « Filslade » et « The Godtian » qui vous donneront envie de passer du côté viril de la force … tout en douceur. Un régal à regarder et vous apprendrez beaucoup à propos du rasage traditionnel.

Les savons

Savon à raser.

Là encore, vous avez un large choix de produits. Faites le tour des sites internet pour les découvrir. Beaucoup de vidéos de tests en parlent. Odeurs, qualité de la mousse, confort, tout est détaillé et il ne vous restera plus qu’à faire votre choix. Ce sont de très bonnes idées cadeau pour vous à indiquer à votre entourage quand vous êtes à cours d’idées.

De très bons savons sont disponibles sur le marché, le choix est large. En voici quelques marques souvent plébiscitées par les initiés:

  • Le père Lucien
  • Taylor of Old Bond Street (TOBS)
  • Razorock
  • Martin de Candre
  • Cattie’s Bubbles
  • Saponificio Varesino
  • Geo F. Trumper
  • Edwin Jagger
  • Truefitt & Hill
  • Proraso
  • Tabac

Vous pourrez trouver la plupart de ces savons et tous les accessoires chez Men Who Care, qui est spécialisé dans les produits de rasage à l’ancienne. Le service client est irréprochable, les envois sont rapides et les colis soignés. C’est très agréable.

Bénéficiez d’une réduction de 15% du montant de vos achats sur le site Men Who Care en indiquant le code promo INSTINCT au moment de la commande.

Le prix d’achat des savons vous chiffonne ? Faisons le calcul:

  • Bombe de mousse à raser: 2 euros Durée: 1 mois
  • Savon à raser: 25 euros Durée: 18 mois

Sur 18 mois, les bombes vous auront coûté 36 euros et le savon, 25 euros.

Les blaireaux

Blaireau et savon à raser

Citons entre autres les marques Muhle, Oméga, Edwin Jagger, Plisson, Wilkinson… (Liste non exhaustive).

De ce côté également, vous trouverez un large choix.

Poils de blaireau, poils de porcs, poils synthétiques et j’en passe.

blaireaux

Les formes diffèrent, tant pour le manche que pour la coupe de… poils.

Le « ressort » est un des éléments qui font que certains préfèrent tel ou tel modèle. C’est en quelque sorte la « dureté », même si le mot est mal choisi… Il ne faut pas qu’il s’écrase trop sur le visage mais à l’inverse, il lui faut quand même de la fermeté.

Là encore, ce sera en fonction du ressenti de chacun. Beaucoup d’adeptes en ont plusieurs et certains se les prêtent pour varier les plaisirs.

Ma préférence va pour le moment à ce blaireau en poils synthétiques de la marque Muhle. Différents tests et avis qualifient son bon rapport qualité prix. Il est doux tout en ayant du ressort, la mousse qu’il génère est très bonne et le point qui personnellement à fini de me convaincre… il est n’est pas fait en poils d’animaux. Quand on voit le sort réservé aux blaireaux pour en obtenir les poils… Ça fait froid dans le dos…

Vous pouvez voir les avis et l’acheter si vous le souhaitez en cliquant sur l’image ci-dessous.

Retrouvez également une sélection de blaireaux chez Men Who Care en cliquant ici.

Les lames

Lames, rasoir de sécurité.

Vous trouverez une multitude de références de lames sur Amazon mais également sur le site « Men who care« 

panel de lames

Les marques les plus connues sont Astra, Voskhod, Derby, Feather, Rapira, Gilette entre autres… Chaque marque décline plusieurs modèles. Je ne peux vous conseiller l’une plus que l’autre car comme dit plus haut, chaque peau est différente et les ressentis également. A noter que les Feather et Voskhod sont connues pour être plus « agressives ». L’avantage est l’efficacité accrue, l’inconvénient est qu’elles permettent mois l’erreur. Au départ, faites vous la main sur des modèles plus permissifs et pour autant efficaces de chez Astra, Gillette ou Derby.

Pour se faire un avis en fonction de sa peau et de ses préférences, il existe des kits regroupant différentes marques et modèles de lames. Une bonne idée pour faire son choix au départ. Ci-dessous, un kit de 25 lames chez Amazon pour 5,98 euros.


Quelques abréviations utiles pour comprendre certains écrits concernant le rasage traditionnel:

  • DE: Double Edge (Double lame)
  • SE: Single Edge (Lame simple)
  • CC: Coupe-Chou
  • SR: Shave ready (Prêt à raser)
  • WTG: With the grain (Dans le sens du poil)
  • XTG: Across the grain (En travers du sens de pousse)
  • ATG: Against the grain (A rebrousse poil)
  • BBS: Baby butt shave (« Rasage cul de bébé »… Rasé de très près)
  • PDS: Point de sang
  • SOTD: Shave Of The Day (Rasage du jour)

N’hésitez pas à partager cet article si vous pensez qu’il peut intéresser votre entourage, tant sur l’aspect financier que sur le plaisir de se raser et pensez à laisser un petit commentaire, ça fait toujours plaisir.

Pour ceux d’entre vous qui sont soucieux de leur bien-être et qui, avant de se raser, voudraient s’offrir un moment serein et bénéfique pour leur journée, je vous invite à lire mon article sur la méditation en cliquant sur le lien ci-dessous.

Cet article vous à plu... ? Partagez-le ! Merci

7 réactions au sujet de « 5 raisons d’opter pour le rasage traditionnel ! »

    1. En effet, il y a un coup de main à prendre mais ça vient vite. C’est vrai qu’au delà du plaisir, c’est agréable de penser à tous les autres avantages. Bons rasages à vous.

  1. Rien de tel pour avoir un mari raser de très près. J’adore mon mari se rase qu’avec des rasoir à mains aucun rasoir électrique d’ailleurs il n’en veut pas . Sa lui laisse une si peau douce comme une peau de bébé.

  2. J ai 59 ans, j utilise le coupe chou depuis mon adolescence. Jamais je ne changerais. Quel plaisir, quel bonheur de prendre soin de soi pendant 15 min tous les jours.
    Ce rasage m a valu le surnom de pépère durant min service militaire, mais jamais je n ai vu une permission refusée pour le fait d etre mal rasé.
    QUE DU BONHEUR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instincts
Vous souhaitez être informé(e) de la publication des nouveaux articles ?
🔒 Nous ne divulguons pas votre e-mail.