Les lunettes sténopéïques

Les lunettes sténopéïques

Les lunettes sténopéïques … Qu’est-ce que c’est ? A quoi ça sert… ?

On vous explique tout.

A première vue, on pourrait croire qu’il s’agit d’un objet pour se déguiser lors de soirées à thèmes…

En réalité il y a un tout autre intérêt à porter ces étranges lunettes à trous…

Que veut dire sténopéïque ?

C’est la contraction de deux mots grecs:

  • Stenosis: Rétrécissement d’un conduit ou organe naturel
  • Opsis: Œil, vue

On parle ici de trou sténopéïque.

Ce terme est utilisé par les professionnels de la vision pour désigner un ustensile percé d’un trou d’environ 1 à 2mm de diamètre qui permet de réaliser des tests d’acuité visuelle.

Le trou est placé devant l’œil qui présente un défaut d’acuité, ce qui permet de concentrer les rayons de lumière au centre de la cornée. C’est à cet endroit que la réfraction (le fléchissement de l’onde optique) est la moins prononcée.

Si, en regardant à travers le trou, l’acuité visuelle du patient ne s’améliore pas ou diminue, alors il pourrait s’agir d’une amblyopie ou d’une autre pathologie oculaire.

En revanche, si il y a de l’amélioration, alors c’est un problème réfractif, à savoir: myopie ou hypermétropie.

Un peu d’anatomie de l’œil pour comprendre le principe:

Œil

Distinguons de façon simplifiée, les 4 parties qui nous intéressent dans cet article:

L’iris: C’est la partie colorée de l’œil. Il s’agit d’un anneau de muscles dont la contraction permet de modifier le diamètre d’entrée de la lumière.

La pupille: C’est la fente par laquelle entre la lumière

Le cristallin: C’est le disque transparent modifiant la convergence des rayons lumineux. C’est lui qui fait l’ajustement de la focalisation lors de la vision de près notamment. (La cornée, à l’extérieur de l’œil, fait le plus gros de ce travail (75%) de façon non réglable.)

La rétine: C’est la couche contenant les cellules visuelles. (Les informations sont ensuite transmises au cerveau sous forme d’influx nerveux par le nerf optique).

Schéma de l’œil (plan sagittal)

Ci-dessous, schémas expliquant la différence entre myope et astigmate:

Schéma 1 et 2: Au lieu de converger sur la rétine, les faisceaux de lumière pénétrant dans l’œil myope se rejoignent sur un point situé devant la rétine et produisent un large cercle flou sur la rétine, les faisceaux de lumière pénétrant dans l’œil hypermétrope convergent vers un point situé derrière la rétine.

Schéma 2: Oeil myope (On constate qu’il est aplati)
Schéma 2: Oeil astigmate (Celui-ci est étiré en hauteur)

Schéma 3: A travers le trou sténopéïque : le faisceau de rayons lumineux qui traverse le trou est plus étroit. La lumière converge à nouveau sur la rétine, ce qui diminue la vision floue.

Comment sont conçues les lunettes ?

C’est une monture classique qui rappelle celle d’une paire de lunettes de soleil. A la places des « verres », il s’agit de plastique opaque percé d’une multitude de trous d’environ 1 à 2 mm de diamètre.

effet de grille

Le trou joue le rôle d’une pupille étroite et diminue la tache de diffusion rétinienne. Il diminue les aberration optiques et augmente la profondeur de champ. Il permet ainsi d’augmenter l’acuité visuelle d’un myope.

Le concept n’est pas nouveau et vous avez sûrement déjà vu ce type de lunettes mais avec une forme différente. L’image que l’on a en tête est celle des esquimaux qui, à l’époque, s’en fabriquaient déjà dans de l’ivoire ou des coquillages, mais c’était dans le but de se protéger du soleil.

Pour lire avec ce type de lunettes, il est recommandé d’avoir une bonne source de lumière. Cela est dû au fait que la luminosité soit justement bloquée afin que l’œil se concentre sur ce qu’il doit voir, sans être perturbé par tout ce qu’il pourrait voir en temps normal.

Alors que les bienfaits sont ressentis à partir de 10 minutes de port par jour, notez qu’à l’opposé, il ne sert à rien de les porter plus de deux heures.

Attention: Si ce n’était pas évident dans tous les esprits, rappelons que le port de ces lunettes est à proscrire pour toute activité en mouvement. En tête de celles-ci: La conduite de véhicules.

Ne pas conduire avec les lunettes sténopéïques

Réservez l’usage de ces lunettes à la lecture ou toute activité calme

Pour qui ?

Généralement, avant 40 ans, elles ne sont pas utiles car l’acuité visuelle est encore bonne.

C’est au delà qu’elles offrent un réel intérêt.

Avez vous déjà vécu ou vu certaines personnes éloigner de leurs yeux ce qu’elles étaient en train de lire ?

Presbytie

Ça vous parle ? Pour celles et ceux d’entre nous qui ont plus de 40 ans, vous en avez probablement déjà fait l’expérience avec la désagréable et inquiétante sensation qu’en effet, la vue n’est plus la même qu’auparavant…

On parle « d’accommodation ». Ce terme désigne la capacité du cristallin à se bomber lors de la vision de près afin de permettre une vision nette.

Notons que le « ponctum proximum » désigne le point le plus rapproché que l’œil peut distinguer nettement. Il est situé à 10 cm de l’œil chez le jeune adulte. Avec l’âge, cette distance augmente… A l’âge de 40 ans, le ponctum proximum peut passer à 20 cm et peut atteindre 80 cm à l’âge de 60 ans.

L’âge avançant, le cristallin durcit et perd de son élasticité. Il a alors du mal à changer sa forme pour faire ce qu’on appelle « l’accommodation ». Ce problème est réglé par une correction oculaire pour ceux qui portent des lunettes. Pour ceux qui n’en portent pas mais sont sujets à ce problème, le fait de mettre des lunettes à grilles réduit le champ de vision et laisse entrer l’image nécessaire à la focalisation.

(Notez que le port des lunettes sténopéïques est déconseillé aux personnes présentant plus de 6 dioptries de myopie.)

vision nette

Les premières secondes avec ces lunettes sur les yeux éliminent l’effet de flou et vous y voyez net sans devoir tendre le bras ni plisser les yeux.

On y est… Quand vous plissez les yeux, vous diminuez l’ouverture de votre œil. L’effet des lunettes sténopéïques est le même, en plus accentué. Il y a moins de lumière qui entre, l’œil se focalise sur ce qu’on veut lire et l’image sur la rétine est moins floue.

Lesquelles choisir… ?

Plusieurs modèles pour chaque budget…

Je vous recommande vivement ce modèle qui a fait ses preuves et est plébiscité sur plusieurs sites traitants du sujet. La qualité est au rendez-vous.

Lunettes sténopéïques Ophtalgym

Si vous avez un budget plus restreint, ce modèle que j’ai en ma possession fait cependant le job !

Lunettes sténopéïques Xrten

Dans les deux cas, le principe est le même. Seule la conception change et on notera que le modèle plus onéreux affiche des matériaux et une finition d’une qualité supérieure.

Pour résumer…

SI vous êtes sujet(te) à une vision floue de près, les lunettes sténopéïques vont vous surprendre par la netteté de la vision qu’elles vous procureront pour la lecture proche.

Elles sont à porter par cessions de 10 à 20 minutes, lors de la lecture.

Elles ne guérissent pas la vue, mais entraînent vos yeux à bien bouger, telle une sorte de yoga des yeux, une gymnastique oculaire. Avec un port régulier, les améliorations seront visibles dès les premiers mois.

Cependant, le port de ces lunettes ne vous dispense pas d’une consultation chez l’ophtalmologue bien évidemment.

Petit bonus !

Pour des bénéfices encore plus accrus, il est bon de pratiquer un gymnastique des yeux.

Durant quelques minutes, plusieurs fois par semaine, faites des mouvements avec vos yeux afin de renforcer leurs muscles. Ceci sans porter les lunettes, c’est un complément.

  • Mouvements circulaires
  • De bas en haut
  • De gauche à droite
  • Regardez au loin, puis de près, à nouveau de loin… et ainsi de suite…
  • Mouvement en diagonale
  • Faites des zig zag (haut/bas/haut/bas) avec vos yeux en partant de la gauche vers la droite et vice versa.
yoga des yeux

30 secondes pour chaque mouvement, en prenant soin de bouger les yeux doucement.

Vous pouvez faire ces exercices même si vous n’avez pas de lunettes sténopéiques à la maison, ce sera dans tous les cas bénéfique.

Si cet article vous à plu n’hésitez pas à laisser un commentaire tout en bas de cette page.

S’il ne vous à pas plu, faites-en nous part également, l’ouverture d’esprit n’est pas une fracture du crâne… Nous seront attentifs à toutes vos remarques.

Cet article vous à plu... ? Partagez-le ! Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instincts
Vous souhaitez être informé(e) de la publication des nouveaux articles ?
🔒 Nous ne divulguons pas votre e-mail.