Les hôtels capsules

Les hôtels capsules

La bonne surprise pour les voyageurs solo au Japon !

à condition de bien choisir son hôtel capsule… (« kapuseru hoteru » en japonais)

Vous avez sûrement déjà entendu parler de ces hébergements mais le concept vous paraît étrange ?

A première vue, cela peut paraître peu engageant…

Mais creusons un peu, vous allez peut être changer d’avis… si si !

Poussons la porte…

Ou plutôt, faisons la glisser.

Panneaux coulissants Japon
Portes coulissantes au Japon

Oui, car dans les hôtels capsules, comme dans la plupart des habitations au Japon, les portes sont coulissantes, ce qui offre un avantage très appréciable… Il n’y a pas de portes qui claquent !!!

Comme vous peut-être, j’avais aperçu à la TV ces hôtels, atypiques pour les européens que nous sommes. Alors au moment de la préparation de mon premier voyage au Japon, j’étais bien décidé à tester le concept pour une ou deux nuits sur l’ensemble de mon séjour.

hôtel capsule
Vieil hôtel capsule au Japon (Crédits: Unsplash)

(Je ne savais pas encore que je réserverai pas mal d’autres nuits dans ce genre d’hôtel)

Petit tour sur Booking.com, recherche en fonction des meilleurs avis et je me lance.

Je réserve deux nuits dans un hôtel capsule à Kyoto pour le milieu de mon séjour.

Étant un habitué de la dernière minute de manière générale, lorsque je voyage, je réserve mes deux premières nuits pour être tranquille en arrivant dans le pays, puis une nuit ou deux au milieu pour être sûr d’avoir le logement convoité.

Pour ces deux nuits en hôtel capsule, mon choix s’est porté sur le Sauna & Capsule Hotel Rumor Plaza, après avoir vu les photos et les notes sur internet. Pour environ 30 euros la nuit, c’est tentant !

La découverte

Le jour J.

Après avoir déjà passé quelques jours au Japon, j’arrive donc à Kyoto et me mets à la recherche de l’adresse de mon hôtel qui se situe dans le quartier « Gion ». Cette partie très sympa de Kyoto est un mélange de modernité et de traditionnel assez réussi. On y croise des geishas très souvent.

geishas Kyoto
Geishas dans le quartier de Gion à Kyoto (Crédits Unsplash)
Ruelle de Kyoto de nuit (Crédits: Unsplash)

Je demande mon chemin à des passants en sortant du bus.

Il m’aurait été possible de suivre uniquement le plan, mais j’aime bien prendre contact de cette façon là. De plus, les japonais sont d’une gentillesse et d’une serviabilité incroyable.

Mais même avec leur aide et mes recherches sur le plan… je ne trouve pas facilement.

Vous vous en rendrez compte quand vous serez sur place, mais au Japon, les entrées ne sont pas toujours évidentes à trouver.

Les devantures de magasins et autres restaurants sont omniprésentes dans les quartiers importants et parfois, il faut chercher un peu car les entrées sont « cachées » dans un couloir ou un renfoncement.

Dans le cas de cet hôtel, une enseigne l’annonce sur la rue mais elle est noyée parmi toutes les autres.

De plus, il faut s’avancer dans un couloir pour trouver l’entrée, qui est … un ascenseur.

Pas évident pour un novice mais au bout d’un moment c’est ok.

Premier contact très agréable.

Une fois que les portes de l’ascenseur se referment, le silence est salvateur.

Vous vous retrouvez dans un cocon, hors du tumulte de la rue.

Moquette au sol, petite musique à peine perceptible, juste ce qu’il faut.

La porte s’ouvre à l’étage de la réception, tout est feutré…

Immersion !

Deux personnes sont à la réception et m’invitent à laisser mes chaussures dans un casier à clé.

Puis, paire de tongs obligatoire (et fournie). C’est l’usage dans les hôtels capsules, les chaussures restent à l’entrée car tout le monde marche en chaussons ou pieds nus.

De manière générale au Japon, les chaussures utilisées dans la rue n’entrent jamais dans les logements, ils faut les laisser à l’entrée.

Après avoir fait l’admission, il faut laisser la valise dans le local idoine.

Je récupère les affaires dont j’ai besoin pour la soirée puis direction le vestiaire.

Ici, des dizaines de casiers dont un correspond au numéro de la chambre (capsule) qui vous a été attribuée.

On y laisse les effets personnels et les vêtements … et on revêt la tenue fournie. Une sorte de pyjama. C’est confortable, propre et tout le monde est habillé pareil. Cela pourra paraître perturbant pour certain(e)s, mais ça a l’avantage de mettre tout le monde sur un pied d’égalité. La tenue vestimentaire ne met pas de barrières concernant les classes sociales, seule votre parole fera le reste… C’est appréciable et vous pouvez alors discuter sans qu’un jugement vienne altérer les échanges.

La détente commence, ça fait du bien d’être dans cette tenue ample après avoir passé la journée à arpenter la ville, les transports en commun, etc.

C’est le moment de passer à mon étape préférée… le sento !

Le sento

Il n’y en a pas dans tous les hôtels capsules et quand il y en a, les « sento » ne se valent pas tous…

Le sento, c’est un étage qui est dédié aux bains.

Coin douche du sento d’un hôtel capsule à Tokyo.

– Coin pour se doucher assis, c’est la coutume (cependant, il y a parfois des douches classiques pour les européens)

  • bain chaud
  • bain froid
  • sauna

et sur le roof top (le toit):

Bain froid
Bain chaud soufré
  • bain froid
  • sauna salé
  • bain chaud soufré.

Pour la première fois, c’est déroutant …

Oui car dans le sento (à l’image des onsens), après avoir déposé votre « pyjama » et autres effets personnels dans un autre casier, vous êtes tous nus.

Ça surprend au départ mais on s’y fait vite.

Premièrement parce que tout le monde est en tenue d’Adam et parce que plus rien ne gêne sur le corps, on est ici pour se laver et se relaxer.

(Les photos des sentos sont rares et vous comprenez pourquoi…)

(Petite précision, cet espace n’est pas mixte.)

A ce propos, quid de la cohabitation hommes/femmes dans le reste de l’hôtel ?

Certains hôtels ont un étage dédié aux femmes et un aux hommes, tandis que d’autres établissements sont réservés pour la gent féminine uniquement ou alors pour les hommes seulement.

Pour avoir dormi, depuis cette première fois, dans plusieurs autres hôtels capsules, le Rumor Plaza à Kyoto est un de mes préférés. (Dans mon budget tout du moins…)

Linge à disposition dans le sento d’un hôtel capsule de Kyoto.

A disposition: Serviettes pour se sécher, caleçons, hauts de pyjama (mais plus chaud que celui fourni à l’accueil), serviettes humides stockées dans un réfrigérateur pour les mettre sur la tête lorsqu’on est dans les bains chauds ou dans le sauna.

La détente est totale !

Attention: Passez bien par l’étape « douche » avant d’utiliser les bains.

La propreté est très importante au Japon, surtout dans ces lieux là.

Il faut se savonner généreusement et bien se rincer.

Il y a toujours trois flacons mis à disposition: Savon, shampoing et après shampoing.

A gauche, les bains bouillonnants. A l’arrière plan, les coins « douche » en position assise.

Une fois propre, vous utilisez les différents bains, saunas, espaces détente etc.

Puis vous vous lavez à nouveau et sortez.

On y passe facilement une heure après une journée passée à visiter, marcher, prendre les transports, etc.

Ce moment est très agréable pour le corps et l’esprit…

Les images de la journée sont encore en tête, on profite on pense à la suite du séjour.

Après ce bon moment de relaxation, il y a l’espace lavabos:

Tout est à disposition.

Espace lavabos d’un hôtel capsule à Kyoto.

Des corbeilles remplies d’accessoires à usage unique

  • brosses à dents
  • peignes
  • rasoirs
  • Savons
  • Cotons tiges
  • etc.

Tout est là pour se sentir comme chez soi

(Rappelons que ces hôtels sont à l’origine dédiés à des hommes ou femmes d’affaires qui sont en déplacement, à celles et ceux qui auraient raté le dernier train pour rentrer chez eux ou encore à celles et ceux qui ont passé une soirée trop arrosée pour reprendre le volant, et qui n’ont donc pas toujours la valise sur eux.

Pour le touriste, les hôtels capsules sont aussi agréables qu’atypiques !

Les toilettes:

Ahhh les WC au Japon…

Au delà de leur propreté à faire pâlir Monsieur Propre, ce sont de petites curiosités pour les touristes que nous sommes. En effet, sur le côté de la cuvette, il y à un petit tableau de commande sur lequel vous trouverez différents boutons. Ils servent à:

  • Faire chauffer la lunette pour ne pas avoir froid aux cuisses.
  • Émettre un bruit durant quelques secondes pour couvrir un éventuel « bruit suspect »…
  • Actionner une douchette inversée qui à pour but de vous nettoyer « l’étoile ».
  • Ainsi que d’autres options dont je n’ai pas encore trouvé l’utilité…

Dans certains hôtels capsules, dès l’ouverture de la porte, c’est même le couvercle qui se lève tout seul à votre arrivée (et qui se referme quand vous sortez). Futuriste et hygiénique ! Ils sont forts ces japonais.

Les « chambres ». (Oui, le but est avant tout de dormir, on l’oublierait presque)

Capsule relativement spacieuse du Rumor Plaza Hotel à Kyoto.

Sur ce point c’est pareil, le confort varie selon les hôtels. J’en ai testé de vraiment moyens… et de très bons.

Pour celui-ci… c’est top !

Il faut reprendre l’ascenseur pour redescendre au niveau des chambres qui se situent à un étage différent.

Derrière de grosses portes coulissantes bien insonorisées, le couloir des capsules …

hotel capsule à Kyoto
Partie nuit de l’hôtel capsule

Moquette épaisse au sol, silence reposant…

Je trouve le numéro de ma capsule, appuie sur l’interrupteur et la lumière est.

Encore une fois, ce n’est pas le cas de tous les hôtels capsules, mais dans certains, il y a de la place !

Ici, le lit est grand et confortable, petite bouteille d’eau à disposition pour la nuit, tv, réveil intégré, prise de courant pour recharger le téléphone et tout ce qui se recharge, menu du restaurant pour anticiper le dîner, le petit déjeuner ou pour les petites faims soudaines.

(Pensez à voyager avec un bloc multiprises lors de vos voyages si vous avez plusieurs appareils à recharger durant la nuit.)

Dans les capsules, le lit prend toute la place et il est plus ou moins long et large.

Certains hôtels proposent des capsules un peu petites…

Dans certains autres hôtels testés, c’était un peu juste en largeur et surtout en longueur…

Ceci peut s’expliquer par le fait que la population japonaise, dans l’ensemble, est de plus petite taille que les Européens notamment. C’est pourquoi les hôtels les plus récents, au delà de leurs prestations mises au goût du jour, vous seront plus confortables par les dimensions des capsules qui sont revues à la hausse.

Ici encore, un hôtel capsule ancien de Tokyo. On peut voir que la capsule est un peu juste en longueur comme en largeur.

D’où l’intérêt de bien choisir son hôtel capsule pour vivre une expérience agréable.

Le restaurant:

Restaurant d’un hôtel capsule

Il est possible de manger dans le restaurant de l’hôtel à presque n’importe quelle heure.

Ce ne sont pas les meilleurs repas que j’ai mangé durant mon séjour je dois le reconnaître, mais ça dépanne bien quand on n’a pas le courage ou le temps de ressortir dîner en ville.

On est comme dans une bulle de confort dans ces hôtels, tout est fait pour que vous n’ayez pas à ressortir si vous le souhaitez, vous ne manquez de rien.

Pour ma part, je préfère ressortir et trouver un resto sympa dans le quartier. La nourriture y est meilleure et l’ambiance plus typique.

Pour les restaurants, il y a le choix, l’idéal étant de bien les choisir également.

Le service de lingerie:

Service de nettoyage des vêtements

Je ne sais pas quelle est votre façon de voyager, mais pour ma part, j’essaie de plus en plus d’alléger mes bagages et de laver mes vêtements durant le séjour.

A la réception de l’hôtel capsule, un service « laundry » est souvent proposé, le tarif est à la pièce, avec un prix adapté en fonction du vêtement (pantalons, t-shirts, chemises, sous-vêtements)

Ce n’est pas donné par contre… (Contrairement à d’autres hébergements, tels les ryokans, dans lesquels il y a des machines à laver à disposition pour 200 ou 300 yen, soit 2 ou 3 euros.)

L’avantage est qu’avec le service de laverie vous ne vous occupez de rien et vous récupérez vos vêtements propres et pliés le lendemain matin.

Dans certains hôtels capsules, ce sont des machines qui sont à disposition (lave-linge / sèche-linge) c’est plus abordable que le service de nettoyage, mais pas autant que dans les « ryokan ».

Un article sur les ryokans va paraître prochainement dans la rubrique « voyage » d’instincts.fr.

Parmi les hôtels capsules testés:

Sauna & capsule Hotel Rumor Plaza à Kyoto. Le sento est au top et les capsules excellentes ! LA bonne surprise ! (Environ 30 euros la nuit)

Sauna and capsule male dandy à Tokyo. Le sento est très bien, les capsules un peu basiques. (Environ 25 euros la nuit)

Capsule hotel Anshin Oyado Shinjuku, Tokyo. Le sento est basique, les capsules sont au top. (Environ 43 euros la nuit)

Plusieurs formules en fonction du budget:

Dans la plupart de hôtels capsules, vous aurez le choix d’une chambre standard ou « supérieure ». La différence réside dans le confort et la taille du lit.

Pour les budgets les plus serrés, ce sont des cases au sol, sans cloisons. Les locaux les utilisent mais c’est vraiment la dernière solution. C’est plutôt glauque.

La formule très bas prix d’un hôtel capsule.

Autre formule d’hébergements similaires aux hôtels capsules

Je ne pouvais terminer cet article sans vous recommander un hébergement dans lequel j’ai passé plusieurs nuits à chacun de mes séjours au Japon.

Ce n’est pas un hôtel capsule mais un « ryokan » version moderne.

Le Piece Hostel Sanjo à Kyoto;

Salon du Piece Hostel Sanjo
Terrasse du Piece Hostel Sanjo
Entrée du Piece Hostel Sanjo
Façade du Piece Hostel Sanjo de nuit.
Un des couloirs de l’hôtel
Chambre commune Piece Hostel Sanjo
Vous pouvez choisir le confort de l’oreiller qui vous convient…
Coin lavabos de l’hôtel
Espace ordinateurs
Le coin repas

Le prix défie toute concurrence et cet endroit est tout simplement magnifique. Tout le confort est là, les petits déjeuners sont compris et complets. La pièce de vie est incroyable avec sa terrasse. Les chambres sont propres et les lits spacieux. D’ailleurs, mieux vaut réserver à l’avance, même s’il m’est arrivé plusieurs fois d’avoir la chance de trouver une nuit en dernière minute pour le soir même.

Regardez cet hôtel et ses tarifs sur Booking en cliquant ici.

Moins de 25 euros la nuit pour une personne seule.

Depuis mon dernier voyage au Japon, il semble que cet hôtel ait bénéficié d’importants travaux qui l’ont totalement transformé … En bien !!! Et ce, sans incidence sur le prix des chambres.

Jetez-y un œil sur le lien ci-dessus !

Bénéficiez de 10% de remboursement de la part de Booking en cliquant ici.

Très prochainement sur instincts.fr, découvrez notre article sur les Ryokans… (Les auberges japonaises atypiques).

N’hésitez pas à indiquer dans les commentaires vos bonnes adresses si vous avez testé le concept des hôtels capsules ou des ryokans ! Cela sera utile aux lectrices et lecteurs.

Découvrez également notre article sur les 10 raisons de voyager en solo en cliquant sur le lien ci-dessous !!

Le mont Fuji au Japon
Cet article vous à plu... ? Partagez-le ! Merci

Une réaction au sujet de « Les hôtels capsules »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instincts
Vous souhaitez être informé(e) de la publication des nouveaux articles ?
🔒 Nous ne divulguons pas votre e-mail.